Regroupement familial

La loi sur l’immigration confère une place importante à la réunification familiale. Est-ce pourquoi le regroupement familial permet, en fonction de la relation que vous avez avec un citoyen canadien ou un résident permanent, de vous sélectionner dans la mesure du possible pour que vous puissiez devenir résident permanent et éventuellement citoyen Canadien. Les relations à considérer sont entre autres :

  • Les époux, conjoints de fait et partenaires conjugaux;
  • Un enfant à charge, un enfant adopté à l’étranger ou en vue d’être adopté au Canada;
  • Frères, sœurs, neveux, nièces, petits-fils ou petites-filles orphelins, selon certaines conditions établies par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC);
  • Tout autre membre de votre parenté, dans un contexte très spécifique.

Une fois que vous constatez que vous faites partie de l’une de ces catégorie de relation, il faut maintenant remplir certaines conditions, lesquelles doivent être remplies par le parrain et le parrainé afin de pouvoir entamer le processus de parrainage avec succès.

Image module

Parrainage d’un époux ou d’un conjoint

La catégorie des époux ou conjoint de fait est une sous-section du regroupement familial. Le citoyen ou le résident permanent, en vertu de ce programme, peut avoir la possibilité de parrainer son époux ou son conjoint moyennant la satisfaction de certaines conditions tant par le répondant que la personne parrainée.

Critère de parrainage dans cette catégorie

En ce qui concerne le répondant (le parrain) :

  • Il doit être âgé d’au moins 18 ans;
  • Il doit être un résident permanent canadien ou un citoyen canadien;
  • Il ne doit pas être détenu, être un failli non-libéré, faire l’objet d’une mesure de renvoi (s’il est résident permanent) ou s’il est déclaré coupable d’une infraction grave; et
  • Il ne doit pas, au cours des 5 dernières années, avoir été parrainé au Canada par un époux ou un conjoint.

En ce qui concerne le parrainé :

  • Il doit être âgée d’au moins 16 ans; et
  • Il ne doit pas avoir de lien de sang avec le répondant.

Il existe pour cette catégorie le parrainage extérieur et le parrainage intérieur

 

Parrainage extérieur

La demande de parrainage d’un époux ou conjoint de fait qui a été faite  alors que ce dernier résidait à l’extérieur du Canada est considérer selon la loi sur l’immigration comme un parrainage extérieur.

 

Parrainage intérieur

Lorsque l’époux ou le conjoint de fait se trouve et détient un statut de résident temporaire au Canada, soit à titre d’étudiant, travailleur ou visiteur et que sa demande de parrainage y a été faite; on dira qu’il s’agit d’un parrainage intérieur.

Cette option donne la possibilité au demandeur (Époux ou Conjoint de fait) de bénéficier d’un permis de travail ouvert.

 

Parrainage d’un parent ou d’un grand parent

Certains critères sont à prendre en considération pour pouvoir parrainer un parent ou un grand parent.

En ce qui concerne le répondant :

  • Un accord doit être signé par le répondant et ses parents, selon lequel le répondant engage à subvenir au besoin financier de la personne qu’il parraine, si c’est nécessaire.
  • Il doit s’engager à fournir un soutien financier au parent ou au grand parent qu’il parraine et aux personnes qui  dépendent de ce dernier le cas échéant. Cet engagement est pour une durée de 20 ans. Le délai commence le jour où le parent ou le grand-parent devient un résident permanent.
  • Il doit avoir un revenu égal ou supérieur au seuil de revenu minimum pour ce programme.

 

Parrainage d’un enfant à charge

En ce qui concerne le répondant :

  • Il doit être âgé d’au moins 18 ans;
  • Il doit être un résident permanent canadien ou un citoyen canadien;
  • Il ne doit pas être détenu, être un failli non-libéré, faire l’objet d’une mesure de renvoi (s’il est résident permanent) ou s’il est déclaré coupable d’une infraction grave

 

En ce qui concerne l’enfant :

  • Il doit avoir moins de 22 ans et être célibataire; ou
  • Il doit être aux études depuis l’âge de 22 ans et être dépendant financièrement de son parent depuis cet âge; ou avoir été aux études depuis cet âge ou;
  • Il doit être âgé de 22 ans ou plus et n’avoir jamais été en mesure d’être financièrement autonome et ce, bien avant l’âge de 22 ans en raison d’une condition physique ou mentale.

À Noter que l’enfant à charge peut être un enfant biologique ou adopté.

Pour de plus amples informations sur le processus veuillez-nous contacter
Faites-vous évaluer gratuitement en remplissant notre formulaire d’évaluation